Bordeaux, rosé, vin moelleux, cépage sont des termes qui vous intéressent ? C’est sûrement que les éléments du vin vous sont familiers. Et si vous appréciez cette boisson aux nombreux aspects passionnants et changeants tout au long de son temps de conservation, faire des études supérieures en vin pourrait vous être bénéfique. Mais pourquoi donc se lancer dans une formation diplômante au vin ? Quelle formation choisir ? Et quels sujets devrait-on maîtriser ? 

Quelles bonnes raisons de se former au vin ?

Bien avant de choisir une formation auprès d’une école du vin de renom comme www.magnum-institute.fr, chaque étudiant doit être convaincu de ses raisons. La France, figurant parmi les pays les plus consommateurs du vin au monde, produit à grande échelle du vin originaire de différents terroirs avec des cépages variés. Aussi, le vin représente un élément essentiel, mémorable dans l’histoire-même du pays. Symbole de puissance et de pouvoir, il contribue à la communication, à l’échange et au partage avec des gens de différentes nationalités. Et dans le sens où ce secteur promet une carrière florissante, il n’est pas étonnant que de plus en plus de jeunes étudiants veuillent y faire leur métier.

Mais alors, pourquoi est-il indispensable de faire des études supérieures en vin ? Disposer de bonnes connaissances en vin quand on souhaite y faire son métier reste indispensable afin d’avoir une approche plus stratégique et plus convaincante envers ses clients et ses collaborateurs. En effet, pour pouvoir réussir à vendre du vin, il faut s’y connaitre en terroir, cépage, méthode d’extraction des vignes, de fermentation, de production et de distribution. Il faut également avoir quelques compétences en goût, étant donné que chaque bouteille de vin, en fonction de ses origines, sa durée de fermentation et son type, présente une note spécifique qui le distingue des autres. 

Quelle formation sur le vin choisir ?

Les amateurs de vin peuvent choisir une formation courte auprès d’une ecole du vin en ligne pour bien débuter dans le métier. De nombreuses structures proposent des formations partielles, à plein temps ou encore durant le weekend. En fin de formation, un certificat est généralement délivré aux apprentis. 

Pour aller plus loin et faire des études supérieures en vin, il faut à priori solliciter les formations diplômantes qui peuvent être de type initial ou continu. En France, on retrouve de nombreuses écoles de vin qui délivrent un Brevet de Technicien Supérieur en vin, un Diplôme National d’œnologue ou encore un Master en vin. Par ailleurs, on précisera que seule une personne ayant un DNO ou Diplôme National d’œnologue peut être appelé « œnologue ». Le cas échéant, vous serez tout simplement considéré comme un simple professionnel du vin en fonction de votre diplôme. 

Formation sur le vin, que retenir ?

Plusieurs sujets sont étudiés dans le cadre d’une formation auprès d’une ecole du vin. Ces sujets ont toutefois un point en commun : présenter plus d’informations nécessaires touchant à l’univers du vin en vue de donner des compétences théoriques et pratiques aux apprentis. Les principaux sujets à maîtriser dans le cadre des études supérieures du vin concernent la dégustation et l’élaboration du vin, les cépages, les étiquettes du vin ainsi que les accords met-vin et dessert-vin. 

L’objectif de la dégustation du vin consiste à permettre à l’apprenti de reconnaître le type du vin après l’avoir jugé par son odorat, ses yeux et ses papilles gustatives. Les leçons sur l’élaboration du vin et les cépages, quant à eux, donnent plus de détails sur les différentes techniques utilisées pour faire du vin selon les régions œnologiques spécifiques. Pour ce qui est de l’étiquette, une bouteille de vin peut porter différentes appellations protégées selon la marque qui la fabrique. 

Enfin, savoir les accords sur le vin permet de mieux conseiller les gens sur le type de vin à acheter. C’est bien nécessaire si vous comptez occuper un métier de commercial du vin ou que vous souhaitez ouvrir votre propre boutique de vin en ligne.